Gouvernance

Transmettre pour innover

GOUVERNANCE

CONSEIL D’ADMINISTRATION

XAVIER DARCOS

PRÉSIDENT
Chancelier de l’Institut de France

C’est un hon­neur pour l’Institut de France d’accueillir la Fondation Kairos, dont la mis­sion, au ser­vice des jeunes géné­ra­tions et de leur édu­ca­tion, converge avec la nôtre, qui est de « contri­buer à titre non lucra­tif au per­fec­tion­ne­ment et au rayon­ne­ment des lettres, des sciences et des arts et… décer­ner des récom­penses aux inven­tions et décou­vertes utiles, aux suc­cès dis­tin­gués dans les arts, aux belles actions… ».

Le « kai­ros », dieu grec de l’occasion oppor­tune, est désor­mais épo­nyme de cette nou­velle Fondation Kairos – Institut de France ; laquelle mobi­lise les mécènes autour de son action phi­lan­thro­pique pour l’a­mé­lio­ra­tion de l’é­du­ca­tion, en France et dans le monde fran­co­phone prin­ci­pa­le­ment. En par­tant du pos­tu­lat que la connais­sance et la culture clas­sique sont un socle fon­da­men­tal, pro­pice à s’a­dap­ter aux évo­lu­tions tech­no­lo­giques rapides que nous connais­sons, autant qu’à inté­grer des pro­jets édu­ca­tifs inno­vants.

Nul hasard à ce que la Fondation Kairos ait choisi l’Institut de France, siège des cinq aca­dé­mies, temple du savoir et de la trans­mis­sion aux géné­ra­tions futures : elle trou­vera ici « les richesses de l’es­prit et de l’i­ma­gi­na­tion » pour pour­suivre ses ambi­tieux objec­tifs.

ANNE COFFINIER

FONDATRICE

Allier tra­di­tion et inno­va­tion
Il y a urgence à renou­ve­ler les formes que prend l’é­du­ca­tion pour faire béné­fi­cier la jeu­nesse de la fécon­dité libé­ra­trice de notre civi­li­sa­tion bimil­lé­naire.

Pour faire gran­dir en chaque per­sonne un homme ou une femme répon­dant géné­reu­se­ment à sa voca­tion humaine, Kairos sou­tien­dra les ini­tia­tives qui allient l’in­no­va­tion à la tra­di­tion des huma­ni­tés clas­siques et des savoirs uni­ver­sels dont l’Institut est l’in­car­na­tion par excel­lence.

Unir excel­lence et acces­si­bi­lité

Parce que nous sommes frères en huma­nité, Kairos pro­pose à ceux qui le sou­haitent de s’en­ga­ger à ses côtés pour rendre cultu­rel­le­ment et finan­ciè­re­ment acces­sibles les meilleures écoles libres aux enfants issus de familles qui n’en ont pas les moyens.

CHANTAL DELSOL

CONSEIL D’ADMINISTRATION

Dans une société libre, l’éducation des enfants est diver­si­fiée parce que les indi­vi­dus et les familles varient. Les enfants expriment leurs dif­fé­rences et n’ont pas à se glis­ser dans un moule pré­éta­bli par l’État. Les familles éduquent selon leurs convic­tions propres et n’ont pas à obéir à une idéo­lo­gie d’État. C’est pour­quoi il doit exis­ter une grande diver­sité d’écoles : pour que chaque enfant trouve le lieu d’apprentissage qui convient à sa per­son­na­lité, à ses choix ; et pour que chaque famille trouve le lieu qui convient à ses propres déci­sions édu­ca­tives.

CÉDRIC DE LESTRANGE

CONSEIL D’ADMINISTRATION

Dans son ana­lyse du gou­ver­ne­ment dans les « États par­ti­cu­liers », nos démo­cra­ties, Alexis de Tocqueville notait que « chaque géné­ra­tion qui naît dans leur sein est comme un peuple nou­veau qui vient s’offrir à la main du légis­la­teur ». Si nos enfants sont en effet un peuple nou­veau et dif­fé­rent, nous devons leur ensei­gner dif­fé­rem­ment, en nous adap­tant à ce que seront leurs besoins dans la vie, l’ouverture au monde ou aux tech­no­lo­gies. Ces inno­va­tions édu­ca­tives, si essen­tielles pour s’adapter à chaque enfant, sont aujourd’hui mises en œuvre par des créa­teurs d’école, des ensei­gnants pas­sion­nés, au ser­vice des élèves et des familles. Ces inno­va­tions doivent être sou­te­nues, sui­vies, éva­luées, à l’aune de nos deux valeurs abso­lues : la liberté de conscience des familles et la trans­mis­sion de savoirs essen­tiels à la liberté de l’homme. C’est par cette démarche de sou­tien, à la fois scien­ti­fique et sociale, que la Fondation Kairos va contri­buer à ce que ce nou­veau peuple reste celui de la liberté et du savoir.

GOUVERNANCE

UNE JEUNE FONDATION

Anne Coffinier est l’initiatrice de la Fondation Kairos pour l’innovation édu­ca­tive, dont elle est sta­tu­tai­re­ment la fon­da­trice. Ancienne élève de l’École nor­male de la rue d’Ulm, elle est acti­ve­ment enga­gée pour le déve­lop­pe­ment de la liberté sco­laire à tra­vers diverses orga­ni­sa­tions depuis 2005, en par­ti­cu­lier Créer son école et Educ’France.

La Fondation Kairos est née en mai 2020, au terme d’une conven­tion de créa­tion signée entre le chan­ce­lier de l’Institut et la fon­da­trice.

Abritée par l’Institut de France, elle est pré­si­dée par le chan­ce­lier de l’Institut et ancien ministre de l’Éducation, Xavier Darcos, et est pilo­tée par un conseil d’administration com­posé, outre le chan­ce­lier et la fon­da­trice, de Chantal Delsol, membre de l’Académie des sciences morales et poli­tiques au titre du col­lège de l’Institut, et de Cédric de Lestrange, au titre du col­lège des fon­da­teurs.

Les déci­sions de la Fondation Kairos pour l’innovation édu­ca­tive sont éclai­rées par un conseil scien­ti­fique, nommé par le chan­ce­lier sur pro­po­si­tion du conseil d’administration.

Le bureau de la Fondation Kairos est com­posé du chan­ce­lier, Xavier Darcos, et de la fon­da­trice, Anne Coffinier.

GOUVERNANCE

UNE FONDATION ABRITÉE PAR L’INSTITUT DE FRANCE

La Fondation Kairos pour l’innovation édu­ca­tive a l’insigne hon­neur d’être abri­tée par l’Institut de France, qui en assure la ges­tion et la super­vi­sion.

L’Institut de France est un acteur majeur du mécé­nat scien­ti­fique, cultu­rel et huma­ni­taire en France.
Créé en 1795, il a pour mis­sion de pro­po­ser aux cinq aca­dé­mies (fran­çaise, Inscriptions et Belles-Lettres, Sciences, Beaux-Arts, Sciences morales et poli­tiques) un cadre har­mo­nieux pour tra­vailler au per­fec­tion­ne­ment des lettres, des sciences et des arts, à titre non lucra­tif. Grand mécène, l’Institut encou­rage la recherche et sou­tient la créa­tion à tra­vers la remise de prix, de bourses et de sub­ven­tions. En 2017–2018, il a octroyé plus de 22 mil­lions d’euros de sub­ven­tions.
Placé sous la pro­tec­tion du pré­sident de la République, il est éga­le­ment le gar­dien d’un impor­tant patri­moine, à com­men­cer par le Palais du quai de Conti, quatre biblio­thèques dont la biblio­thèque Mazarine, ou encore de nom­breuses demeures et col­lec­tions qui lui ont été léguées depuis la fin du XIXe siècle. Parmi elles se trouvent le châ­teau de Chantilly, l’abbaye de Chaalis, le musée Jacquemart-André, le châ­teau de Langeais, le manoir de Kerazan ou encore la villa Kerylos.

L’Institut de France orga­nise pério­di­que­ment des ren­contres bap­ti­sées « Paroles de fon­da­tions », met­tant à l’honneur l’action de ses fon­da­tions abri­tées et l’ensemble de leurs par­te­naires.

ADÉLAÏDE DARRÉ

Chargée de fon­da­tion

Adélaïde Darré est votre inter­lo­cu­trice à l’Institut de France pour la Fondation Kairos pour l’innovation édu­ca­tive. Elle est à votre écoute pour toute ques­tion rela­tive à vos dons, dona­tions, legs, dona­tions tem­po­raires d’usufruit (bonne récep­tion des dons, émis­sion des reçus, régime fis­cal, conven­tion de mécé­nat…).

Nous contac­ter
Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services

CÉDRIC DE LESTRANGE

Cédric de Lestrange, né en 1975, est diplômé de Sciences Po Paris, de l’École supérieure de commerce de Paris et de l’ENA. Il a travaillé douze ans au service de l’État, principalement au sein du ministère des Finances, notamment au cabinet du ministre du Budget. Il a conduit d’importantes réformes des politiques publiques et a enseigné à Sciences Po. Depuis 2011, il exerce des responsabilités de cadre dirigeant dans une entreprise de développement immobilier. Ayant eu à connaître d’autres systèmes éducatifs européens comme élève et comme parent, il se passionne pour les questions éducatives depuis quinze ans. Il a publié plusieurs ouvrages et articles, notamment au sein d’instituts de réflexion.

CHANTAL DELSOL

Docteur ès lettres en philosophie et élève de Julien Freund, professeur émérite des universités en philosophie politique, auteur d'ouvrages de philosophie, d'essais, de romans, traduits en une vingtaine de langues, directrice de collection aux éditions de la Table Ronde puis aux éditions du Cerf, chroniqueur régulier au Figaro, Chantal Delsol est membre de l'Institut, Académie des sciences morales et politiques.

XAVIER DARCOS

Chancelier de l’Institut de France depuis janvier 2018, Xavier Darcos est agrégé de lettres classiques, docteur en études latines et docteur d’État ès lettres. Longtemps professeur de khâgne, puis inspecteur général et professeur associé de littérature comparée à la Sorbonne, Xavier Darcos a été maire de Périgueux et sénateur. Ministre plusieurs fois, il a été également ambassadeur (auprès de l’OCDE, puis pour la culture française à l’étranger) et président de l'Institut français. Membre de l’Académie des sciences morales et politiques depuis 2006, il a été élu à l’Académie française en 2013. Il a publié de nombreux ouvrages consacrés à la latinité et à l’histoire littéraire, ainsi que des essais sur l’École et la diplomatie culturelle.

ANNE COFFINIER

Ancienne élève de l'École normale de la rue d'Ulm (histoire) et de l'ENA, diplômée de l'Institut d'études politiques de Paris, lauréate de l’International Visitor Leadership Program du Département d'État américain, titulaire d'une médaille d'or en piano, diplomate de carrière, elle s'est engagée dès 2004 pour l'innovation et la liberté scolaire en France et en Europe, en initiant puis en développant plusieurs associations et fondations dans le domaine éducatif, dont l'association Créer son école, l'initiative Educ’France, et le Fonds Alcuin - Fondation Roi Baudouin.