Conseil Scientifique

GOUVERNANCE

CONSEIL SCIENTIFIQUE

Véronique Blanc, res­pon­sable du CEFPEP, Ministère de l’Education natio­nale et de la jeu­nesse

Directrice du Centre d’Etude et de Formation en Partenariat avec les Entreprises et les Porfessions (CEFPEP) du Ministère de l’Education natio­nale et de la Jeunesse. Ancienne élève de l’école nor­male Paris-Saclay et elle enga­gée depuis plus de vingt ans sur la rela­tion Ecole Entreprise à dif­fé­rents niveaux : éta­blis­se­ment, aca­dé­mie, monde asso­cia­tif comme l’Observatoire et l’Ubérisation et membre du comité Pour l’Eco d’Humensis.

Mathieu Bock-Côté, socio­logue, essayiste

Mathieu Bocke-Côté est un uni­ver­si­taire, essayiste et chro­ni­queur qué­bé­cois. Il est titu­laire d’un doc­to­rat en socio­lo­gie de l’Université de Montréal.
En 2001, il est res­pon­sable du contenu au sein du Forum jeu­nesse du Bloc qué­bé­cois, un parti poli­tique cana­dien. Il enseigne à l’Université du Québec à Montréal, à l’Université de Sherbrook et à HEC Montréal. Il col­la­bore avec de nom­breuses revues qué­bé­coises et fran­çaises (Égards et au jour­nal 24H Montréal, Le Journal de Montréal, La Vie agri­cole, Le Figaro). Depuis 2019, il est membre du Conseil d’o­rien­ta­tion de l’Institut Thomas More. Il a publié de nom­breux essais tel que : La cité iden­ti­taire (2007), La déna­tio­na­li­sa­tion tranquille(2007), Fin de cycle (2012), Exercices poli­tiques (2013), Le mul­ti­cul­tu­ra­lisme comme reli­gion poli­tique (2016), Le nou­veau régime (2017), L’empire du poli­ti­que­ment cor­rect (2019).”

Monique Canto-Sperber, phi­lo­sophe, ancienne direc­trice de l’Ecole Normale Supérieure

Philosophe, ancienne élève de l’école nor­male supé­rieure. Elle a ensei­gné à l’université de Rouen, puis à l’université d’Amiens, avant d’entrer au CNRS comme direc­teur de recherche en 1993. Elle a été membre du Comité consul­ta­tif natio­nal d’éthique de 2001 à 2004, puis en est deve­nue vice-présidente jusqu’en 2007. De 2006 à 2010 elle est pro­fes­seur au Département des huma­ni­tés et sciences sociales de l’École poly­tech­nique. Elle a par­ti­cipé à l’émission de télé­vi­sion Bibliothèque Médicis sur la chaîne Public Sénat entre 2000 et 2008 et a été pro­duc­trice de radio pour l’é­mis­sion Questions d’éthique sur la chaîne France Culture de 2006 à 2014.Monique Canto-Sperber est offi-cier de la Légion d’honneur, offi­cier de l’ordre du Mérite et che­va­lier des Arts et des Lettres.

Anne Coffinier, fonda­trice

Ancienne élève de l’École nor­male de la rue d’Ulm (his­toire) et de l’ENA, diplô­mée de l’Institut d’é­tudes poli­tiques de Paris, lau­réate de l’International Visitor Leadership Program du Département d’État amé­ri­cain, titu­laire d’une médaille d’or en piano, diplo­mate de car­rière, elle s’est enga­gée dès 2004 pour l’in­no­va­tion et la liberté sco­laire en France et en Europe, en ini­tiant puis en déve­lop­pant plu­sieurs asso­cia­tions et fon­da­tions dans le domaine édu­ca­tif, dont l’as­so­cia­tion Créer son école, l’i­ni­tia­tive Educ’France, et le Fonds Alcuin – Fondation Roi Baudouin.

Jacques Delpla, éco­no­miste

Il a été chargé de cours à HEC Paris (1992–2001) et à l’Institut de Sciences poli­tiques (1994).
En novembre 2012, il rejoint le comité de direc­tion du think-tank Droit & Croissance3.
Depuis jan­vier 2013, il est Professeur-associé à la Toulouse School of Economics. De 1992 à 1994, il est conseiller éco­no­mique du gou­ver­ne­ment russe. De juin 1995 à juin 1997, il est conseiller tech-nique au cabi­net des ministres des Finances Hervé Gaymard, Jean Arthuis puis Yves Galland.
En avril 1998, il est chef éco­no­miste de Barclays Capital Paris, puis de mai à novembre 2004 con-seiller éco­no­mique auprès de Nicolas Sarkozy alors ministre de l’Économie et des Finances. Depuis juin 2005, il est éco­no­miste et conseiller sur le mar­ché des capi­taux à la BNP Paribas – Banque de Financement et d’Investissement.
Il est membre du Conseil d’a­na­lyse éco­no­mique de 2004 à 2012. En juin 2007, il a été nommé à la Commission pour la libé­ra­tion de la crois­sance fran­çaise dite Commission Attali.

Chantal Delsol, phi­lo­sophe, écri­vain, membre de l’Institut

Philosophe (phi­lo­so­phie poli­tique et his­toire des idées poli­tiques), roman­cière, édi­to­ria­liste, pro­fes­seur émé­rite de phi­lo­so­phie poli­tique et membre de l’Académie des Sciences morales et poli­tiques. Elle fonde en 1993 dans le cadre uni­ver­si­taire l’Institut de recherche Hannah Arendt. Elle éga­le­ment est édi­to­ria­liste au Figaro et à Valeurs actuelles, et direc­trice de col­lec­tion aux édi­tions de La Table Ronde. Elle a publié de nom­breux ouvrages de phi­lo­so­phie, des essais, des romans, tra­duits en plus de 15 langues. Elle dirige actuel­le­ment la publi­ca­tion de deux ouvrages col­lec­tifs : le Dictionnaire ency­clo­pé­dique des auteurs d’Europe cen­trale et orien­tale depuis 45, et une enquête phi­lo­so­phique sur les pro­blèmes de la démo­cra­tie contem­po­raine.

Jean-Noël Dumont, phi­lo­sophe, fon­da­teur du Collège supé­rieur de Lyon

En 1970 il crée le centre Kierkegaard qui pro­pose déjà d’ouvrir la phi­lo­so­phie à tout public, et en assure l’animation jusqu’en 1979. En 1999 il crée le Collège Supérieur, centre de réflexion et de for­ma­tion de Lyon. Membre de l’as­so­cia­tion Les Apprentis phi­lo­sophes, il pré­side l’as­so­cia­tion des Amis de Montalembert et l’as­so­cia­tion des phi­lo­sophes chré­tiens.

Henri Hude, phi­lo­sophe, écri­vain, ancien direc­teur de Stanislas, pro­fes­seur à Saint-Cyr

Ancien élève de l’École nor­male supérieure (Ulm), est agrégé de phi­lo­so­phie, doc­teur habi­lité de Pa-ris-IV-Sorbonne. Il a été Professeur des universités en phi­lo­so­phie, puis maître de conférences en mana­ge­ment et ges­tion. Il a fondé le centre « Éthique et envi­ron­ne­ment juri­dique » aux écoles mili-taires de Saint- Cyr-Coëtquidan. Il est cofon­da­teur et membre du conseil de direc­tion de la Société inter­na­tio­nale d’é­thique mili­taire en Europe (EURO-ISME).

Thomas Jallaud, édi­teur, PDG de Jallaud édi­tion

Directeur édi­to­rial chez Fabert, édi­tion spé­cia­li­sée dans le domaine édu­ca­tif, péda­go­gique et psy-chologique ; Il est éga­le­ment conseillé en orien­ta­tion sco­laire, en France et à l’in­ter­na­tio­nal.

Denis Kessler, éco­no­miste, chef d’entreprise, membre de l’Académie des sciences morales et poli­tiques

Économiste, cher­cheur et diri­geant d’entreprise. Il est le PDG de Scor depuis 2002 et a été le vice-président du MEDEF. Il est membre de l’Académie des sciences morales et poli­tiques depuis 2016.

Paul Lignières, vice-recteur de la Catho de Paris, avo­cat hono­raire, doc­teur en droit

Docteur en droit de l’Université de Montpellier I, Maître Lignières a exercé en tant qu’avocat d’affaires au bar­reau de Paris et il était, avant de rejoindre l’ICP, asso­cié du cabi­net inter­na­tio­nal Linklaters dont il a été Managing Partner du bureau de Paris et membre de l’European Board. Il a éga­le­ment exercé au sein de PricewaterhouseCoopers puis à la Banque Mondiale à Washington DC en tant que Senior Private Sector Development Specialist dans la divi­sion Afrique. Il co-dirige la revue Droit Administratif, il est membre du Comité scien­ti­fique de la Fondation Schuman et du conseil d’administration d’Entreprises pour la Cité. Il a ensei­gné dans plu­sieurs uni­ver­si­tés et grandes écoles et il est l’auteur de plu­sieurs ouvrages, dont Le Temps des Juristes (2012).

Cédric de Lestrange, admi­nis­tra­teur

Cédric de Lestrange, né en 1975, est diplômé de Sciences Po Paris, de l’École supé­rieure de com­merce de Paris et de l’ENA. Il a tra­vaillé douze ans au ser­vice de l’État, prin­ci­pa­le­ment au sein du minis­tère des Finances, notam­ment au cabi­net du ministre du Budget. Il a conduit d’importantes réformes des poli­tiques publiques et a ensei­gné à Sciences Po. Depuis 2011, il exerce des res­pon­sa­bi­li­tés de cadre diri­geant dans une entre­prise de déve­lop­pe­ment immo­bi­lier. Ayant eu à connaître d’autres sys­tèmes édu­ca­tifs euro­péens comme élève et comme parent, il se pas­sionne pour les ques­tions édu­ca­tives depuis quinze ans. Il a publié plu­sieurs ouvrages et articles, notam­ment au sein d’instituts de réflexion.

Pierre Manent, phi­lo­sophe, direc­teur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales

Professeur agrégé de phi­lo­so­phie poli­tique et ancien élève de l’Ecole nor­male supé­rieure, il a long­temps été direc­teur d’é­tudes à l’École des hautes études en sciences sociales. Il a par­ti­cipé à la créa­tion de la revue Commentaires et à la créa­tion du Centre Raymond Aron. Il est l’au­teur de nom­breux ouvrages de phi­lo­so­phie poli­tique notam­ment La Raison des nations et est membre de l’Académie pon­ti­fi­cale des sciences sociales. L’Académie fran­çaise lui a décerné le prix du car­di­nal Lustinger pour l’en­semble de son œuvre en 2016.

Philippe Manière, pré­sident du cabi­net Vae Solis Communications, jour­na­liste, essayiste, ex DG de l’Institut Montaigne

Economiste de for­ma­tion, il est chef d’en­tre­prise et spé­cia­liste de com­mu­ni­ca­tion stra­té­gique, est le pré­sident du cabi­net Vae Solis Communications issu de la fusion en jan­vier 2020 de Vae Solis Corporate et de Footprint Consultants dont il avait été le fon­da­teur en 2009. Il a aupa­ra­vant été jour­na­liste pen­dant vingt ans, puis direc­teur géné­ral du think tank libé­ral l’Institut Montaigne pen­dant cinq ans. Il est aussi l’au­teur de sept essais, et appa­raît régu­liè­re­ment dans les médias. Il a été membre du Conseil du Centre pour la Nouvelle Europe et fait par­tie du Comité consul­ta­tif du pro­gramme « Young Leaders » de la FAF. Il a été fait che­va­lier de la Légion d’hon­neur en octobre 2008.

François d’Orcival, jour­na­liste, écri­vain

François d’Orcival est un jour­na­liste et un homme de presse fran­çais. Il est diplômé de la Sorbonne en Lettres et Histoire, diplômé du Centre de per­fec­tion­ne­ment des Affaires et audi­teur de l’Institut des Hautes études de défense natio­nale (IHEDN). Sa for­ma­tion poli­tique et jour­na­lis­tique se confond avec son par­cours mili­tant, puisqu’il s’est engagé dans le mou­ve­ment Jeune nation, débu­tant ainsi une longue période d’activisme qui durera jusqu’en 1968, date à laquelle il entre à “Valeurs actuelles”. En paral­lèle, il par­ti­cipe à la créa­tion du « Figaro maga­zine ». Jusqu’en 2002, il dirige les rédac­tions de “Valeurs actuelles” et “Spectacle du Monde ». Depuis 1998, il est pré­sident du SPPMO, le Syndicat Professionnel de la Presse Magazine et d’Opinion. De 2004 à 2006, il a éga­le­ment été à la tête de la FNFP (Fédération natio­nale de la presse fran­çaise) et est admi­nis­tra­teur de la Revue des Deux Mondes. Il a publié des ouvrages notam­ment “Le Roman de l’Élysée » en 2007. Il est fait che­va­lier de la Légion d’honneur en 2001 et en 2008 est élu l’Académie des sciences morales et poli­tiques.

Jean-Robert Pitte, géo­graphe, secré­taire per­pé­tuel de l’Académie des sciences morales et poli­tiques

Géographe fran­çais, spé­cia­liste du pay­sage et de la gas­tro­no­mie, il est pré­sident de la Société de géo­gra­phie, et pré­sident de la Mission fran­çaise du patri­moine et des cultures ali­men­taires (MFPCA), ainsi que du salon Livres en vignes au Château du Clos de Vougeot.
Il a été élu en 2008 membre de l’Académie des sciences morales et poli­tiques et Secrétaire per­pé­tuel à par­tir de 2017.
Il crée en 1981 l’Université Inter-Âges de Paris-Sorbonne qu’il dirige jus­qu’en 2006. Il dirige de 1988 à 1991 l’Institut d’urbanisme et d’aménagement, puis l’UFR de géo­gra­phie et amé­na­ge­ment de 1991 à 1993.
Il a été de 2003 à 2008 pré­sident de l’u­ni­ver­sité Paris-Sorbonne. En 1992, il devient pré­sident du Comité natio­nal fran­çais de géo­gra­phie, et effec­tue deux man­dats jus­qu’en 2000. Entre 1993 et 1995, il est éga­le­ment chef de la Mission de la Carte uni­ver­si­taire et des Affaires régio­nales au minis­tère de l’Enseignement supé­rieur et de la Recherche. Il est l’auteur de nom­breux ouvrage notam­ment Histoire du pay­sage fran­çais en 1983. Il est fait offi­cier de la Légion d’honneur en 2014.

Patrick Roux, pré­sident de la FNEP

Licencié ès sciences éco­no­miques, diplômé de l’Institut d’é­tudes poli­tiques et diplômé de troi­sième cycle en droit public et en his­toire. Après dix ans pas­sés dans le monde du conseil, il crée une école pri­vée en 1985. Depuis quinze ans, il pré­side un groupe asso­cia­tif réunis­sant 12 écoles pri­vées à Toulouse, et anime un réseau péda­go­gique de 25 écoles en France. Il est actuel­le­ment pré­sident de la FNEP (Fédération natio­nale de l’en­sei­gne­ment privé) seul syn­di­cat d’employeurs repré­sen­ta­tif de l’en­sei­gne­ment privé indé­pen­dant et par­ti­cipe au Comité direc­teur de la FEDE (Fédération euro­péenne des écoles). Il siège éga­le­ment au Conseil éco­no­mique et social de sa région.

Maryvonne de Saint-Pulgent, conseiller d’Etat hono­raire, ancien direc­teur du patri­moine

Titulaire d’une maî­trise de lettres, elle pour­suit ses études à Sciences Po puis à l’ENA (pro­mo­tion Guernica). Elle en sort conseillère au tri­bu­nal admi­nis­tra­tif de Paris. Elle intègre ensuite le Conseil d’État au tour exté­rieur comme maître des requêtes. Elle devient com­mis­saire du gou­ver­ne­ment, est nom­mée conseillère d’État, puis pré­si­dente d’une sous-section du conten­tieux. Elle est aujourd’­hui membre de la sec­tion de l’intérieur. Maryvonne de Saint-Pulgent a été direc­trice du Patrimoine au minis­tère de la culture de 1993 à 1997. Elle pré­side, depuis 2007, le Comité d’his­toire du minis­tère de la Culture. Elle est éga­le­ment char­gée de cours à Sciences Po et à l’ESC Dijon. Maryvonne de Saint-Pulgent est actuel­le­ment pré­si­dente du conseil d’ad­mi­nis­tra­tion de l’Opéra-comique et du conseil d’ad­mi­nis­tra­tion de l’Institut géo­gra­phique natio­nal. Elle est éga­le­ment membre des conseils d’ad­mi­nis­tra­tion du Centre natio­nal du cinéma et de l’Etablissement public du Musée d’Orsay et du musée de l’Orangerie. Premier prix de piano au conser­va­toire, auteur d’ou­vrages sur la musique et l’o­péra, elle a été pro­fes­seur asso­cié de musique et musi­co­lo­gie à l’u­ni­ver­sité de Paris-IV Sorbonne. Elle est depuis le 9 juin 1993, cor­res­pon­dant de l’Académie des beaux-arts dans la sec­tion de com­po­si­tion musi­cale. Elle a été édi­to­ria­liste à l’heb­do­ma­daire Le Point et elle est chro­ni­queuse et pro­duc­trice à France Culture.
Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services